Menu icoMenu232White icoCross32White
Présentation BAMA 2020 2019 2018 2017 Archives d'enquêtes Le TFF TFF 2 TFF 3 TFF 4 TFF 5 TFF 6 TFF 7 TFF 8 TFF 9 TFF 10 Dossier courses hippiques 2016 sommaire Dossier 2016 p1 Dossier 2016 p2 Dossier 2016 p3 Dossier 2016 p4 Dossier 2016 p5 Dossier 2016 p6 Dossier 2016 p7 Dossier 2016 p8 Dossier 2016 p9 Dossier 2016 p10 Dossier 2016 p11 Dossier 2016 p12 Dossier 2016 p13 Dossier 2016 p14 Dossier 2016 p15 Dossier 2016 p16 Dossier 2016 p17 Dossier 2016 p18 Dossier 2016 p19 Dossier 2016 p20 Dossier 2016 p21 Dossier 2016 p22 Dossier 2016 p23 Dossier 2016 p24 Dossier 2016 p25 Dossier 2016 p26 Dossier 2016 p27 Dossier 2016 p28 Dossier 2016 p29 Dossier 2016 p30 Dossier 2016 p31 Dossier 2016 p32 Dossier 2016 p33 Dossier 2016 p34 Dossier 2016 p35 Dossier 2016 p36 lexique Dossier 2016 lexique p1 Dossier 2016 lexique p2 Dossier 2016 lexique p3 Dossier 2016 lexique p4 Dossier 2016 lexique p5 Dossier 2016 lexique p6 Dossier 2016 lexique p7 Dossier 2016 lexique p8 Dossier 2016 lexique p9 Dossier 2016 lexique p10 Dossier 2016 lexique p11 Dossier 2016 lexique p12 Complément Dossier courses hippiques p1 Complément Dossier p2 Complément Dossier p3 Complément Dossier p4 Compélment Dossier p5 Complement Dossier p6 Complément Dossier p7 Complément Dossier p8 Complément Dossier p9 Complément Dossier p10 Complément Dossier p11 Complément Dossier p12 Complément Dossier p13 Complément Dossier p14 Complément Dossier p15 Complément Dossier p16 Complément Dossier p17 Complément Dossier p18 Tribunaux Presse Pétitions Enquêtes

 

Sur cette vidéo diffusée sur le site du journal Vosges matin :

https://www.vosgesmatin.fr/edition-de-la-plaine/2018/08/26/l-arrivee-d-une-course-de-trot-attele-vue-de-l-interieur on comprend mieux la réalité des faits ; ce qui est à l’opposé de ce que nous racontent ces personnes qui ne maltraitent pas leurs chevaux. On peut dénombrer au moins 7 coups de cravache (en mousse…) pour deux drivers.


Dans cet article du républicain lorrain :

https://www.republicain-lorrain.fr/france-monde/2011/10/19/cravache-les-jockeys-ne-veulent-plus-casquer il est indiqué que la réglementation française bien que très stricte, est bien appliquée.
Nous pouvons affirmer que cela est faux car sur les hippodromes que nous avons visités il n’y a aucun contrôle et nous pouvons voir toutes sortes de cravaches qui ne sont pas en mousse. De plus, ces cravaches dites en mousse sont en mousse dure qui ne provoqueront pas de blessures certes mais sans aucun doute des douleurs puisque le cheval a la peau très sensible (un cheval sent une mouche qui pèse environ 0,5 mg se poser sur sa peau). Imaginons ce que doit ressentir le cheval lors de l’impact de la cravache lancé à vive allure.


De plus en plus de personnes s’expriment contre ces souffrances, nous recevons bon nombre de messages et d’appels dont celui d’une personne travaillant pour une société d’ambulances et qui est parfois présente sur les hippodromes.


Elle nous a confié que lorsque des jockeys tombent et se font mal, voir très mal, ils refusent de se faire conduire à l’hôpital parce qu’ils sont venus avec quelqu’un et qu’ils n’auront pas de moyens de transport pour rentrer ou parce qu’ils sont attendus le lendemain sur d’autres hippodromes et s’ils ne sont pas présents, ils n’auront pas de salaire.


En ce qui concerne les chevaux qui courent à l’âge de deux ans, donc montés bien avant (18 mois voir moins ; ramené à l’âge humain (x3), un cheval de 18 mois a 4,8 ans soit un enfant très jeune), voici ce que dit le bulletin officiel numéro 16 bis du 23 août 2018 Courses ouvertes aux chevaux de deux ans.


Les courses ouvertes aux chevaux de deux ans sont soumises aux restrictions suivantes :


a) du jour de l’ouverture des courses plates jusqu’au 30 avril inclus, lesdites courses doivent être réservées aux chevaux de deux ans et d’une distance au plus égale à 1.000 mètres.
Toutefois, des dérogations à ces dispositions peuvent être accordées par les Commissaires de France Galop.


b) du 1er mai au 31 août, lesdites courses ne peuvent être que des prix réservés aux chevaux de deux ans, d’une distance au plus égale à :
- 1.200 m en mai - 1.400 m en juin - 1.600 m en juillet
Toutefois, des dérogations aux dispositions des alinéas a) et b) peuvent être accordées par les Commissaires de France Galop.


c) à partir du 1er juillet, lesdites courses peuvent être des handicaps à condition d’être réservées aux chevaux de deux ans.


d) à aucun moment les courses ouvertes aux chevaux de deux ans ne peuvent être disputées sur une distance supérieure à 2.000 mètres.

 

17/18