Le 25 juin 2016 à Mont l'Etroit

Mercredi matin 22 juin 2016, nous avons appris qu'un éleveur de Punerot venait encore de subir une attaque à Mont l’Etroît, deux agneaux tués, un blessé et une brebis blessée ; la veille, le 21 juin, il a eu 2 agneaux mangés dans le même parc.

Il avait déjà subit des attaques à Autreville le 21 avril 2016 et à Punerot le 25 avril 2016.

Cela fait la deuxième fois cette semaine que ce parc est attaqué et que des moutons sont tués. Il a décidé d’enlever tous ses moutons de ce parc et des deux autres parcs mitoyens.

Vendredi 24 juin, l'éleveur a fauché le tour du verger pour nous faciliter la tâche.

Le samedi 25 juin, 6 bénévoles de l’ASPA Vosges se sont rendus à Mont l’Etroît à 8h00 pour installer 400 mètres de Turbo Fladry et 115 piquets.

l'un d'eux coupait les ronces à la cisaille et les grosses branches à la tronçonneuse ; à l’aide de deux débroussailleuses, deux autres ont dégagé les herbes et les ronces près de la clôture ; et le reste des bénévoles, positionnées derrière les débroussailleuses enfonçaient les piquets d’angle, les piquets intermédiaires et posaient le Turbo Fladry.

Le soleil n’était pas au rendez-vous, nous avons eu de la pluie presque toute la journée dont deux grosses averses mais cela ne nous a pas empêché de poursuivre le travail et de faire les poses petit déjeuner et déjeuner dans le fourgon d’Aurélien.

L’éleveur et son frère sont venus nous rendre visite à plusieurs reprises et nous ont proposé de manger dans la cabane de chasse. Nous les avons remerciés mais nous ne pouvions accepter de manger dans un tel endroit…

Nous avons terminé l’installation à 12h30, deux des bénévoles sont repartis vers 14h00 après le déjeuner.

Il ne restait plus qu’à brancher l’électrificateur mais malheureusement, nous avons reçu un appareil qui ne fonctionne pas avec le boîtier anti vol ; le contacteur du boîtier arrête l’électrificateur s’il n’est pas en contact.

2016 06 25 pose tff mont l etroit 36 3

Nous sommes repartis à nos bureaux (76 kms aller et retour) pour essayer de contacter le fournisseur. N’ayant pas réussi à le joindre, nous sommes retournés dans le parc et avons débranché le contacteur ce qui fait qu’au lieu de couper le courant quand on ouvre la porte du boîtier anti vol, on le coupe en débranchant la batterie.

L’éleveur et son frère sont arrivés vers 16h00 avec une quarantaine de moutons, ceux là même qui ont subi les attaques dans ce parc et à Punerot ; ils les ont déchargé et nous leur avons bien expliqué qu’il fallait débrancher la batterie pour ne plus avoir de courant.

Ils sont contents de notre travail, le frère a dit : «vous avez fait du bon boulot, reste à attendre».

Nous avons quitté les lieux à 17h00. Depuis et à ce jour, nous n'avons noté aucune attaque.